éclipses en astrologie

Les éclipses

Les éclipses en Astrologie

Les éclipsesIl existe deux sortes d’éclipses, l’éclipse lunaire et l’éclipse solaire.
La première correspond à la phase de Pleine Lune (opposition Soleil-Lune). Cette vision que nous, Terriens, avons du globe lumineux est momentanément interrompue par l’ombre de la Terre. Ceci est très remarquable la nuit et par temps clair, l’ombre de notre planète venant progressivement “grignoter” le disque argenté de l’astre de la nuit.
L’orbite lunaire étant inclinée de plus de 50° par rapport au plan de l’écliptique (d’où le nom), l’éclipse se produit quand la Lune croise celui-ci en se rapprochant de l’axe des Noeuds Lunaires (ceci est expliqué dans le livret “Les indices karmiques”)
En clair, l’éclipse lunaire se produit lorsque notre satellite, au moment de la Pleine Lune, passe à travers l’ombre de notre globe lequel, de ce fait, ne reçoit plus la lumière du Soleil.
Quand une éclipse lunaire tombe à moins de deux degrès d’une planète natale, celle-ci est symboliquement privée de la lumière solaire donc elle est plus en résonance avec le monde de l’astral. Néanmoins, cela ne l’affecte pas directement, seuls les sujets sensibles en prennent conscience, et uniquement si l’éclipse lunaire touche l’un des luminaires ou une planète rapide (Mercure ou Vénus).
L’éclipse solaire est la plus spectaculaire, interrompant momentanément les rayons solaires pour nous plonger dans une étrange obscurité. Cela se produit lors d’une phase de Nouvelle Lune (conjonction soli-lunaire) lorsqu’elle se produit à proximité de l’axe des Noeuds Lunaires.
Quand la Lune s’interpose entre la Terre et le Soleil, celle-ci projette un petit cône d’ombre sur la surface terrestre, lequel se déplace au rythme de la rotation de notre planète et bien sûr suivant le mouvement orbital de notre satellite.
Dans une année se produisent au moins quatre éclipses, deux de chaque luminaire, mais jamais plus de cinq éclipses pour chacun.
Les éclipses lunaires, même partielles, sont plus fréquentes que les éclipses solaires. Ces dernières sont plus rares en raison de la faible étendue du cône d’ombre que dessine notre satellite à la surface de la planète.
Ainsi, depuis 13 siècles, Paris n’a connu que 2 éclipses totales : Le 16 Juin 1406 et le 22 Mai 1924.
Celle du 17 Avril 1912 passa sur Saint-Germain-en-Laye et celle du 15 Février 1961 sur la Côte d’Azur.
La dernière a eu lieu le 11 Août 1999. Nous l’étudierons à la fin de ce livret. »

 
Au sommaire :
Le phénomène de l’occultation – La fréquence des éclipses – Les éclipses selon la Tradition – L’éclipse du 10 mai 1981 sur le Soleil de Giscard – L’éclipse de la guerre du Golfe et Saddam Hussein – L’éclipse du 11 août 1999 et la Grande Croix cosmique. Les quatre Lunes de sang et l’éclipse du 20 mars 2015.
Livret au format A4 d’une cinquantaine de pages, abondamment illustré.
 

Format pdf: 9 €
Version papier France 16 €
Version papier (autres pays) 19 €

 

Vous préférez régler par chèque ou par virement

Vous préférez le commander sur amazon.fr